... Bruno Serralongue Extrait du compte rendu photographique des Naturalistes en lutte sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes le dimanche 8 mai 2016. A la recherche de nouvelles stations de flûteaux nageant et suivi floristique de la mare 107 rouverte en 2015. 79 photographies couleur imprimées sur support adhésif. Chaque photographie : 24 x 36 cm ©Air de Paris, Paris

mercredi 27 novembre 2019

Rencontre organisée par la Société des amis du musée Nicéphore Niépce, l'association CEDAMI et le musée dans le cadre du Festival des solidarités.
Bruno Serralongue, photographe
Naturalistes en lutte
 
Bruno Serralongue nous fera découvrir des images prises de 2014 à 2018 dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes. Occultant volontairement les scènes d’affrontement entre les forces de l’ordre et les occupants de la ZAD, le photographe a préféré s’attarder sur d’autres moments du combat contre la construction de l’aéroport, en s’intéressant aux sorties organisées chaque mois par les Naturalistes en lutte. Les dizaines d’espèces rares de la faune et de la flore découvertes et inventoriées ont permis d’organiser une résistance pacifiste, armée de carnets à dessin et de loupes, qui a nourri les dossiers déposés par les associations de protection de la nature auprès des tribunaux. Portée par la force du refus et attentive à la fragilité des choses, cette lutte collective, passée complètement sous silence, nous rappelle qu’il existe d’autres façons de faire présence au monde.
 
Bruno Serralongue est né en 1968 à Châtellerault. Il vit à Paris. Depuis les années 90, il  construit une oeuvre photographique qui ébranle les procédures de production de l’image  médiatique contemporaine. Qu’il confronte la réalité d’un événement à l’annonce qui en a été  faite (série Sud Soudan, 2011), qu’il retourne sur les lieux médiatisés après qu’ils ne soient  plus sous les feux de l’actualité (série Calais, 2006), ou encore qu’il suive un événement dont  il propose un témoignage différent des couvertures médiatiques habituelles (série New Fabris, 2009 ou Naturalistes en lutte, 2014-2018), Bruno Serralongue retrouve les procédures d’une certaine photographie conceptuelle, qui révèle la complexité du réel plus qu’elle ne tâche d’en épuiser les formes. (Source : Head - Genève)
 
http://www.airdeparis.com/artists/bruno-serralongue/
 
A 18h45
Gratuit
 
Renseignements et réservation au 03 85 48 41 98 /
servicedespublics.niepce@chalonsursaone.fr