Maison Veuve Ambal


Depuis 2011, la Maison Veuve Ambal  participe à l'enrichissement des collections du musée en soutenant sa politique d'acquisition.
Le musée expose trois fois par an des images extraites de son fonds sur des thèmes divers au siège de la société à Montagny-les-Beaune.

Maison Veuve Ambal
Le Pré Neuf
21 200 Montagny les Beaune
03 80 25 90 81
www.veuveambal.com

Ouvert du lundi au samedi toute l’année
et le dimanche du 31/03 au 17/11
Horaires 10 h … 13 h / 14 h … 19 h
Entrée libre

Couples mythiques


Collections du musée Nicéphore Niépce

Jusqu'au 7 septembre 2019

Amour et photographie sont intimement liés. Dès la fin du 19e siècle, l’imagerie romantique reproduite sur carte postale et les portraits photographiques de studio servent de support aux échanges épistolaires des amoureux. Lors des fiançailles, des mariages, les photographes professionnels réalisent des clichés pour chroniquer l’événement. Les tirages sont distribués aux proches, encadrés pour rejoindre la décoration du domicile conjugal. La photographie matérialise l’union.

Mais si elle documente, la photographie est aussi source de déploiements narratifs.
Les magazines, peuplés de vedettes, constituent un espace de rêve dans lequel le lecteur est invité à se promener, le temps d’une photographie, d’un reportage. Sur les pages imprimées, le commun des mortels a l’opportunité de partager l’existence dorée et l’intimité d’une élite qui jusque là lui paraissait inaccessible.
Fruit d’un contrat, d’une négociation avec les stars, le portrait photographique couché sur papier glacé est bien souvent une stratégie de valorisation : les célébrités se prêtent au jeu pour se rapprocher d’un public populaire. Il s’agit de créer de la familiarité.
Au-delà de cette célébration négociée, il arrive aussi que l’intimité des stars soit dérobée. Les clichés ont alors tous les signes d’un opérateur embusqué, agissant discrètement au téléobjectif (faible profondeur de champ, autres personnages floutés, etc.). On joue alors avec la mécanique du voyeurisme ; l’œil dans le trou de la serrure, le lecteur profite d’une immersion indiscrète dans une scène privée.

L’amour, sentiment partagé par tous, décuple le phénomène de projection et d’identification du lecteur. Il fait « descendre » de leur piédestal les vedettes, pour rejoindre le monde « normal ». Car la trace d’un regard amoureux, le témoignage d’une émotion transparait même dans l’iconographie médiatique !

La photographie révèle, montre, et arrête le temps. Si certains de ces couples mythiques n'ont pas duré, ils ont pourtant un parfum d'éternité, figés pour toujours par la photographie.