Mécènes et Partenaires


Le musée Nicéphore Niépce développe des partenariats privilégiant les rapports entre industrie, création artistique et patrimoine photographique.
La loi du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations, a donné une nouvelle impulsion au mécénat en France. Elle permet au musée Nicéphore Niépce de tisser des partenariats pérennes avec des sociétés et des entreprises qui voient dans l'aventure de la photographie un développement à leur activité.
Cette loi a créé un dispositif fiscal particulièrement intéressant pour les donateurs, qu’ils soient des particuliers, des entreprises ou des sociétés.
Chaque année, nous cherchons à développer ces collaborations qui permettent à notre institution de développer ses missions à une plus grande échelle, et aux mécènes d’associer leur nom à des projets culturels ambitieux.

Contact / Emmanuelle Vieillard
emmanuelle.vieillard@chalonsursaone.fr
03 85 48 10 16

Hôtel & Brasserie Le Saint-Georges


Depuis début 2013, le musée Nicéphore Niépce conseille l’hôtel Saint-Georges pour une programmation annuelle de trois expositions de photographie contemporaine. Au sein de l'accueil de l'hôtel les travaux de jeunes photographes comme Philippe Pétremant, Virginie Marnat-Leempoels, Olivia Lavergne, Maia Flore ou encore Guillaume Martial ont été présentés.

Le Saint-Georges
32 avenue Jean-Jaurès
71 100 Chalon-sur-Saône
www.le-saintgeorges.fr

Loeïza Jacq

du 15 décembre 2017 au 23 mars 2018

Loeïza Jacq regarde les choses de très près. Des détails les plus ordinaires du quotidien, elle extrait des paysages dans lesquels le spectateur peut s'engouffrer pour partir en voyage.
Bénéficiant d’une résidence artistique attribuée par l’hôtel Saint-Georges et accompagnée de l’aide du musée Nicéphore Niépce, elle a passé une semaine à Chalon-sur-Saône pour créer une nouvelle série photographique.

Pour ce projet, elle est partie sur deux axes de travail.

Elle a tout d’abord souhaité faire dialoguer les photos d’hier conservées dans les collections du musée et les Chalonnais d’aujourd’hui. A leur domicile ou sur leur lieu de travail, au cours d’un entretien enregistré en audio : les participants ont choisi une image et en ont imaginé l’histoire. Lors de ce dialogue Loeïza Jacq a réalisé des «portraits indirects» des participants : détail du corps, de l’environnement.

Elle a aussi flâné dans l’hôtel, la brasserie, est allée à la rencontre de l’équipe, serveurs, réceptionnistes, etc. Ces instants passés dans l’établissement, avec le personnel, elle les a enregistrés en images, avec le regard sensible qui caractérise son travail. C’est cette seconde série qui sera présentée dans l’exposition.

Une série photographique intrigante, hors du temps. Une déambulation, un regard flottant, ou viennent nous saisir des émotions, des sensations ; le bruit de la clé remise à la réception, un drap froissé au réveil, l’odeur alléchante qui nous accueille à la brasserie…
Loeïza Jacq dispose de toutes les ressources de la photographie pour nous dévoiler les lieux.

Loeïza Jacq
Biographie /
Avant de s'engager dans la photographie, Loeïza Jacq a exercé dans le spectacle en Grande-Bretagne. Titulaire d’un Master de Théâtre et d’un diplôme sur Shakespeare de la Royal Academy of Dramatic Art, son parcours explique sans doute sa démarche photographique singulière qui implique le visiteur dans une expérience, en associant l’image au son et/ou à l’installation.
Loeïza Jacq est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure de Photographie (ENSP) d’Arles depuis 2013.
www.theinvisibleforest.org

BMW France


BMW France  relayé localement par la concession Van Ness  BMW Mini de
Chalon-sur-Saône, est devenu depuis 2011 un partenaire majeur du musée.
Ce partenariat se base sur le souhait commun de promouvoir la création photographique contemporaine et s’est concrétisé sous la forme d’un soutien financier à une résidence d’un artiste photographe au musée.

Dune Varela, sixième lauréate de la Résidence BMW

Dune Varela, photographe franco-américaine a été choisie parmi 84 candidats, par un jury composé, aux côtés de BMW, de personnalités du monde de la photographie. Elle est la sixième lauréate depuis la création de la Résidence BMW au musée Nicéphore Niépce en 2011.

Cette photographe, née en 1976 à Paris, a d’abord fait des études de droit à Paris puis de cinéma à New York où elle réalise des courts métrages et des films documentaires. Elle se consacre ensuite principalement à la photographie argentique.

Pour la Résidence BMW, elle travaille sur le paysage et sa représentation. A travers plusieurs temporalités, elle interroge la fragilité du support photographique. Nous voilà désormais invités à fréquenter des lieux emprunts de significations mythologiques, ou mystiques qui fondent notre imaginaire. La photographie invente de nouveaux temples, vulnérables comme elle.

Maison Veuve Ambal


Depuis 2011, la Maison Veuve Ambal  participe à l'enrichissement des collections du musée en soutenant sa politique d'acquisition.
Le musée expose trois fois par an des images extraites de son fonds sur des thèmes divers au siège de la société à Montagny-les-Beaune.

Maison Veuve Ambal
Le Pré Neuf
21 200 Montagny les Beaune
03 80 25 90 81
www.veuveambal.com

Ouvert du lundi au samedi toute l’année
et le dimanche du 31/03 au 17/11
Horaires 10 h … 13 h / 14 h … 19 h
Entrée libre

Paris est une fête

Collections du musée Nicéphore Niépce
du 15 septembre à ... mars 2018

« Si vous avez la chance d’avoir vécu jeune homme à Paris, où que vous alliez pour le reste de votre vie, cela ne vous quitte pas, Paris est une fête. »
  Ernest Hemingway 

Paname, Pantruche, La Ville Lumière… Les surnoms évocateurs ne manquent pas pour définir la capitale française. Chacun révèle une des facettes de la ville, à la fois élégante, gouailleuse, sophistiquée…

Sur le plan artistique, elle est tout à la fois un lieu de convergence et une source d’inspiration. Si de nombreux photographes l’ont immortalisée en noir et blanc, cette exposition vous propose de découvrir un Paris coloré, mouvementé, turbulent, en pleine transformation, celui des Trente Glorieuses.

Ce voyage dans le temps débute avec les cartes postales de la maison Combier. Créée en 1914 par le photographe Jean Combier, l’entreprise mâconnaise connait un réel succès à partir des années 1930. Elle est alors rebaptisée CIM  (Combier imprimeur Mâcon) et fait sa spécialité des cartes postales touristiques. La quasi-totalité des villes et villages français sont représentés dans son catalogue, estimé dans les collections du musée Niépce à près d’un million et demi de photographies.

Il se poursuit avec les photographies d’André Papillon . Très engagé politiquement (membre de l’Association des Ecrivains et Artistes Révolutionnaires), André Papillon collabore durant les années 30 avec les magazines illustrés tels que VU, Match, Regards ou Voilà . Ses reportages montrent la misère et les mouvements sociaux en France durant cette période ainsi que la guerre d’Espagne. Après guerre, André Papillon abandonne le reportage pour se consacrer à son studio et à la commande photographique, pour la mode ou les grandes industries de son temps, comme Saint-Gobain.

Devantures de magasins, de brasseries, façades pittoresques proviennent des archives de l’Agence Sartony . À partir des années trente, cette agence parisienne développe peu à peu son savoir faire dans un domaine original : les décors en trompe-l’œil pour le cinéma et la télévision. Elle en est la spécialiste jusqu’à l’avènement des technologies numériques et des décors en réalité augmentée, au début des années 2000.

Enfin, c’est avec les photographies du beaunois Jacques Michot  que s’achèvera cette promenade. Imprimeur pointilleux, il vient à la photographie dans les années 1950 après avoir compris que la qualité de ses travaux d’impression dépendait de celle des matrices : les images originales. Son « Studio cliché color » est en activité en région parisienne de 1956 à 1961, période à laquelle il réalise les vues ici présentées. De retour en région beaunoise, ses talents de dessinateur, graveur, lithographe, héliograveur, imprimeur typographe et offsetiste s’expriment avec succès jusqu’à sa disparition en 2008.
 

Canson France


Canson  accompagne le musée depuis 4 ans pour la production d’expositions temporaires, en don de papiers photographiques.
Chaque année, les papiers Canson permettent au laboratoire de produire des tirages pour des expositions temporaires du musée comme Erwin Blumenfeld, Studio Blumenfeld. New York, 1941-1960 , Robert Burley, The Disappearence of Darkness , Mare Mater de Patrick Zachmann, Olivier Culmann, The Others ou encore Stéphane Couturier, Alger Climat de France...

De plus, des tirages de photographies des collections du musée sont réalisés sur des papiers Canson de sa gamme Infinity© par le laboratoire et sont mis en vente au sein de notre  boutique-librairie.

En septembre 2014, lors de la Photokina à Cologne en Allemagne, Canson présentait le partenariat avec le musée sur son stand.

 

Fondation BNP Paribas


La Fondation BNP Paribas  apporte son soutien à la publication d'albums rendant compte de la richesse des musées. Depuis 1987, une cinquantaine de livres a déjà été publié sur des musées français et étrangers, dans la collection Musées & Monuments de France.
Fin 2012, le livre consacré au musée Nicéphore Niépce a été publié, présentant de manière originale ses collections et son approche de la photographie.

Musée Nicéphore Niépce
Broché
128 pages
140 reproductions couleur
Format : 21 x 28 cm
Editions en français et en anglais
Prix de vente public TTC : 25 euros
Diffusion et distribution : RMN / Flammarion
Le livre est en vente au sein de la librairire-boutique du musée.

On-situ


On-situ, société spécialisée dans les nouvelles technologies de l'image développe pour les musées des systèmes de médiation, des expériences sensibles de connaissance...
Chaque année, On-situ expérimente un nouveau dispositif qu'elle met à la disposition du musée.

Cabinet BW Conseils


En 2013, le cabinet BW Conseils à Chalon-sur-Saône a débuté un partenariat avec le musée, le soutenant pour ses projets d’acquisition de collections.
Son aide a permis depuis d’acquérir notamment une série importante d’images du photographe Maurice Tabard.