Mécènes et Partenaires


Le musée Nicéphore Niépce développe des partenariats privilégiant les rapports entre industrie, création artistique et patrimoine photographique.
La loi du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations, a donné une nouvelle impulsion au mécénat en France. Elle permet au musée Nicéphore Niépce de tisser des partenariats pérennes avec des sociétés et des entreprises qui voient dans l'aventure de la photographie un développement à leur activité.
Cette loi a créé un dispositif fiscal particulièrement intéressant pour les donateurs, qu’ils soient des particuliers, des entreprises ou des sociétés.
Chaque année, nous cherchons à développer ces collaborations qui permettent à notre institution de développer ses missions à une plus grande échelle, et aux mécènes d’associer leur nom à des projets culturels ambitieux.

Contact / Emmanuelle Vieillard
emmanuelle.vieillard@chalonsursaone.fr
03 85 48 10 16

BMW France


BMW France  relayé localement par la concession Van Ness  BMW Mini de
Chalon-sur-Saône, est devenu depuis 2011 un partenaire majeur du musée.
Ce partenariat se base sur le souhait commun de promouvoir la création photographique contemporaine et s’est concrétisé sous la forme d’un soutien financier à une résidence d’un artiste photographe au musée.

Dune Varela, sixième lauréate de la Résidence BMW

Dune Varela, photographe franco-américaine a été choisie parmi 84 candidats, par un jury composé, aux côtés de BMW, de personnalités du monde de la photographie. Elle est la sixième lauréate depuis la création de la Résidence BMW au musée Nicéphore Niépce en 2011.

Cette photographe, née en 1976 à Paris, a d’abord fait des études de droit à Paris puis de cinéma à New York où elle réalise des courts métrages et des films documentaires. Elle se consacre ensuite principalement à la photographie argentique.

Pour la Résidence BMW, elle travaille sur le paysage et sa représentation. A travers plusieurs temporalités, elle interroge la fragilité du support photographique. Nous voilà désormais invités à fréquenter des lieux emprunts de significations mythologiques, ou mystiques qui fondent notre imaginaire. La photographie invente de nouveaux temples, vulnérables comme elle.

Maison Veuve Ambal


Depuis 2011, la Maison Veuve Ambal  participe à l'enrichissement des collections du musée en soutenant sa politique d'acquisition.
Le musée expose trois fois par an des images extraites de son fonds sur des thèmes divers au siège de la société à Montagny-les-Beaune.

Maison Veuve Ambal
Le Pré Neuf
21 200 Montagny les Beaune
03 80 25 90 81
www.veuveambal.com

Ouvert du lundi au samedi toute l’année
et le dimanche du 31/03 au 17/11
Horaires 10 h … 13 h / 14 h … 19 h
Entrée libre

Folle allure - Courses automobiles par Peter Knapp


Graphiste, directeur artistique de la revue ELLE dans les années 60-70, photographe, Peter Knapp (né en Suisse en 1931) révolutionne la photographie de mode par son goût pour le mouvement et ses cadrages audacieux.

L’œuvre de Peter Knapp couvre non seulement l’aventure de la photographie argentique mais s’inscrit aussi dans l’histoire artistique et créative de la seconde moitié du XXe siècle.

Dans les années 1950-1960, à une époque où la photographie s’impose comme l’objet de la nouveauté, Peter Knapp est omniprésent. Dans ces temps de modernité décorative, quand les grands magasins donnent la direction, il impose sa ligne aux Galeries Lafayette. Dans ce qui sera l’âge d’or des magazines féminins, il rénove la direction artistique du magazine ELLE. Peter Knapp va donc accompagner les tendances et en sera parfois même l’instigateur. De la création appliquée au travail de commande, il est là où les lignes évoluent.

Formé en Suisse à Zurich par des professeurs issus du Bauhaus, son travail intègre es règles visuelles de cette école ; l’épure, l’harmonie des formes, la modernité et l’interdisciplinarité. Pendant 50 ans, il va multiplier les expérimentations, jusqu’à en épuiser tout ce que la photographie argentique peut offrir ; séquences, abstractions, monochromes, etc.

Il se joue constamment des contraintes de la commande. Tout se plie à la recherche d’une matière singulière, qui unifierait forme et couleur. Le monde dispose d’une structure géométrique que Peter Knapp interprète, décompose et recompose à volonté. Son travail est tout entier investi d’une préoccupation graphique.

Dans la mode, il refuse les prises de vues ordinaires. Les cadrages, les points de
vue se veulent différents avec les effets dynamiques s’appuyant sur la diagonale.
Entre 1957 et 1967, il se rend à plusieurs reprises aux 24 heures du Mans et aux
500 miles d’Indianapolis. Ces évènements mythiques pour tout amateur de course
automobile deviennent pour lui le décor de photographies de mode. Mais il y
trouve aussi un magnifique écho à son attirance pour la ligne, la couleur et la vitesse.
Sous son objectif, modèles et machines révèlent leur folle allure.

Canson France


Canson  accompagne le musée depuis 4 ans pour la production d’expositions temporaires, en don de papiers photographiques.
Chaque année, les papiers Canson permettent au laboratoire de produire des tirages pour des expositions temporaires du musée comme Erwin Blumenfeld, Studio Blumenfeld. New York, 1941-1960 , Robert Burley, The Disappearence of Darkness , Mare Mater de Patrick Zachmann, Olivier Culmann, The Others ou encore Stéphane Couturier, Alger Climat de France...

De plus, des tirages de photographies des collections du musée sont réalisés sur des papiers Canson de sa gamme Infinity© par le laboratoire et sont mis en vente au sein de notre boutique-librairie.

En septembre 2014, lors de la Photokina à Cologne en Allemagne, Canson présentait le partenariat avec le musée sur son stand.

 

Hôtel & Brasserie Le Saint-Georges


Depuis début 2013, le musée Nicéphore Niépce conseille l’hôtel Saint-Georges pour une programmation annuelle de trois expositions de photographie contemporaine. Au sein de l'accueil de l'hôtel les travaux de jeunes photographes comme Philippe Pétremant, Virginie Marnat-Leempoels, Olivia Lavergne, Maia Flore ou encore Guillaume Martial ont été présentés.

Le Saint-Georges
32 avenue Jean-Jaurès
71 100 Chalon-sur-Saône

The Wrong Way To NYC de François Burgun

du 8 avril au 8 septembre 2017

François Burgun est né en 1977 à Metz. Il étudie la photographie à l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles. Aujourd’hui photographe professionnel, il collabore avec divers magazines et poursuit en parallèle un travail de recherche qui interroge avec sensibilité les notions d’intimités.
Il présente ici une immersion dans New York City, une sélection de clichés réalisés lors de ses flâneries photographiques. Le regard émerveillé d’un jeune photographe sur la ville de tous les superlatifs.

Les États-Unis d'Amérique n’ont jamais représenté pour moi un idéal au sens où d'autres y fantasment le "Rêve Américain".
A chaque fois que j'ai eu l'occasion de plonger dans cette grande nation, je percevais leur culture et leurs modes de vie à la manière d'un enfant curieux qui s'aventure dans une exploration méticuleuse.
Ainsi, je m’étonnais devant tout, comparant les choses comme dans un jeu des erreurs.
Pourquoi autant de voitures?
Pourquoi autant de disparités d’un block à un autre ?
Pourquoi autant de policiers qui dorment debout à chaque coin de rue ?
Pourquoi autant de commerces ouverts en continu ?
Pourquoi ce besoin d’être toujours stimulé par toutes ces lumières?
Chaque immersion a été pour moi l'occasion de constater une effervescence constante, tout au long des jours et des nuits, une excitation continue des sens ne permettant que peu de repos, que peu de recul.
Tout semble fait pour susciter l'envie, créer un besoin, attiser la boulimie.
Tout parait accessible facilement, pour satisfaire des envies préfabriquées de consommation.
La longueur et la récurrence de mes séjours passés de l'autre coté de l'Atlantique ont commencé à agir sur moi comme un anesthésiant. J'en avais perdu de vue mon émerveillement. Ce n'est que plus tard, alors que ma vie m'éloignait des États-Unis, que j'ai voulu réveiller ce regard d'enfant curieux fixé dans mes clichés.
J'ai replongé avec bonheur dans ces séries de photographies prises lorsque j'étais encore un flâneur. Cette exposition en propose une sélection sentimentale, présentant un émerveillement retrouvé.
François Burgun

Tirages en vente (liste de prix à votre disposition à l'accueil de l'hôtel)
Pour tout renseignement n'hésitez pas à nous contacter :
communication.niepce@chalonsursaone.fr

Fondation BNP Paribas


La Fondation BNP Paribas  apporte son soutien à la publication d'albums rendant compte de la richesse des musées. Depuis 1987, une cinquantaine de livres a déjà été publié sur des musées français et étrangers, dans la collection Musées & Monuments de France.
Fin 2012, le livre consacré au musée Nicéphore Niépce a été publié, présentant de manière originale ses collections et son approche de la photographie.

Musée Nicéphore Niépce
Broché
128 pages
140 reproductions couleur
Format : 21 x 28 cm
Editions en français et en anglais
Prix de vente public TTC : 25 euros
Diffusion et distribution : RMN / Flammarion
Le livre est en vente au sein de la librairire-boutique du musée.

On-situ


On-situ, société spécialisée dans les nouvelles technologies de l'image développe pour les musées des systèmes de médiation, des expériences sensibles de connaissance...
Chaque année, On-situ expérimente un nouveau dispositif qu'elle met à la disposition du musée.

Cabinet BW Conseils


En 2013, le cabinet BW Conseils à Chalon-sur-Saône a débuté un partenariat avec le musée, le soutenant pour ses projets d’acquisition de collections.
Son aide a permis depuis d’acquérir notamment une série importante d’images du photographe Maurice Tabard.